Les petits plaisirs de l'Eden numérique

Enseignante chercheur à l'Université d'Aix-Marseille, Martine Sigal questionne l'apport des outils numériques dans l'élaboration de notre plaisir. Mais qu'est-ce qui attend les futurs utilisateurs de l'Eden numérique?

"J'ai enquêté auprès de l'équipe de l'Eden numérique qui a développé son projet sur deux axes: une visite virtuelle et un cinéma virtuel" explique Martine.

La visite virtuelle permettra aux internautes de découvrir différents lieux de la ville dont l’histoire relie cinéma, culture et patrimoine et en particulier l'Eden Théâtre avec sa nouvelle architecture et ses aménagements.

Le cinéma virtuel sera quant à lui l’extension numérique de la salle physique de l’Eden Théâtre sur le site : il sera possible d’y visionner des films et des documentaires. "Aujourd’hui, sur les 40 000 films réalisés chaque année dans le monde, 35 000 restent inexploités", souligne Martine. " Ce qui m'a intéressé c'est de savoir quelle était la vision de l'équipe et comment elle se proposait de faciliter l'accès au plaisir pour les futurs usagers. Voici comment nous avons pu aborder le sujet…"

Le plaisir dans l’interaction et l’interactivité

L’Eden Numérique va permettre de fédérer les énergies d’entités créatrices de plaisir (réalisateurs, associations,...) pour diffuser un contenu riche et adapté aux attentes de chacun des usagers. La facilité d’accès au plaisir va reposer en grande partie sur l’architecture du site Internet de l’Eden Théâtre qui sera conçue comme une plateforme multiconnectée de diffusion, d’échange et de partage de contenus.

"C'est un peu le « locus amoenus » (lieu aimable) de Lucrèce", commente Martine. "On peut y naviguer de l’espace personnel à l’espace social, c’est le plaisir dans l’interaction, dans le partage de données privées, dans l’échange sur des données publiques".

Le plaisir virtuel comme une expansion du réel est  celui de l’instant vécu dans une réalité

démultipliée à l’infini . « Il s'agit de faire naître le même émerveillement que celui qui saisit les premiers spectateurs du "train entrant en gare de La Ciotat", alors même que les spectateurs d’aujourd'hui sont également acteurs de leurs découvertes grâce aux outils numériques. L'Eden propose une pluralité d’approches, permettant ainsi plusieurs types de plaisirs, pouvant s’éprouver conjointement : plaisir émotionnel compte tenu du sujet (découvrir ou redécouvrir l’Eden et son histoire); plaisir intellectuel, pour apprendre et collecter des informations relatives au cinéma ; plaisir physique, avec la projection de soi dans la réalité augmentée…

Pour tous le plaisir virtuel réincarné dans l’expérience physique du réel est une nécessité.

L’Eden Numérique permet de prolonger l’expérience réelle et vécue, ou de la préparer. Le plaisir est ainsi d’autant plus grand que les objets d’actions sont démultipliés, physiques et virtuels, agissant l’un avec l’autre simultanément . "Ces allers retours recentrent les perceptions sur le présent, la boucle est bouclée, boucle du numérique et du plaisir devenus inséparables dans l’Eden Numérique".

Pour en savoir plus : 

www.edentheatre.org 

www.facebook.com/edentheatre