Forum du 30 & 31 Mars 2015

Depuis plus de 50 ans, l’Ader Méditerranée met en mouvement des hommes et des idées  au profit de l’innovation et du développement  

Le Forum  REAMED revêt  pour nous  une importance particulière car il marque un anniversaire.

Notre organisation paritaire enseignants, chercheurs, chefs d’entreprises nous permet de suivre l’évolution économique, de mesurer les tendances et souvent de participer à l’évolution et à l’adaptation des réponses au marché  et à la demande.

Cette position privilégiée  fait de nous un observateur attentif et un acteur économique indépendant puisque l’Association est animée par des bénévoles et ne reçoit aucune subvention de fonctionnement. Ce qui renforce notre attention auprès de nos adhérents qui sont notre seule ressource financière.

Une seule volonté nous anime : servir et transmettre le savoir au profit d’un développement citoyen et durable.

C’est ce positionnement, issu de notre histoire, qui nous a sensibilisé  depuis quelque temps à la mise en œuvre des normes européennes et notamment, REACH.

En effet, face à une règlementation qui s’impose, toutes les entreprises n’ont pas la même facilité d’adaptation  ni les mêmes moyens pour la mise en œuvre.

Un groupe international avec des productions délocalisées peut moduler et accompagner différemment  son adaptation.

Une PME ou une TPE aura moins de ressources et se retrouve isolée. Ces entreprises sont ainsi pénalisées et retardent souvent la mise en œuvre de leur adaptation. D’autant que nous avons tous tendance à la procrastination, surtout en matière de réglementation.

Cependant, aujourd’hui, on ne peut plus reculer. De nombreuses molécules  devront être abandonnées  pour des raisons de santé  ou d’environnement et nous devons modifier nos attitudes et nos méthodes pour nous, nos enfants et, tout simplement, pour continuer à vivre ensemble avec une nature apaisée.

Chaque changement est vécu comme une contrainte mais l’homme a des capacités infinies d’imagination et d’innovation et certains nous ont démontré, tout au long du Forum REAMED, que ces contraintes nous forcent aussi à inventer ensemble notre environnement de demain,  dans un cadre collaboratif et durable. C’est pour cela  que l’Ader Méditerranée a choisi d’en faire un axe privilégié de son activité.

Le succès de REAMED  qui, outre les informations extrêmement pertinentes qu’il a permis de diffuser grâce à nos intervenants, tient pour beaucoup aux nombreuses rencontres qu’il a pu susciter et aux prolongements qui, déjà, prennent forme notamment avec la Conect, en Tunisie, dès avril 2015. Ce rendez-vous a été pris au forum grâce à la présence remarquée de Monsieur Riadh Zayane, membre fondateur et du comité stratégique de la Conect.

Ces résultats, déjà prometteurs, sont dus aux partenaires  que l’Ader Méditerranée a sollicités.

L’ASCAME qui était représentée par son VP Louis Aloccio.

ANIMA avec son délégué général Emmanuel Noutary.

Plus de 100 personnes ont assisté aux débats. Plus que nous l’espérions en cette période troublée autour de la Méditerranée et en ce lendemain d’élections départementales.

Malgré ces contraintes, ceux qui ont été présents ont apprécié les choix judicieux des intervenants réalisés par le Président du comité scientifique de l’Ader Méditerranée,  Jean-Pierre Galy associé à Alexandre Buiguez, Lea Auboiroux, Pierre Michiel et Soteria Akhouayri.

La venue de José Elguero, membre de l’académie Royale d’Espagne  a illuminé notre matinée  et fait comprendre les nouvelles extractions. Notamment, nous avons découvert pourquoi notre cuisine mérite de s’appeler un laboratoire surtout si elle dispose d’un micro-onde et d’un autocuiseur !!

La filière laitière et la présentation générale de Mr Frederic Bertassi, Inspecteur  à la Direction Générale  de l’Alimentation, « De la fourche à la fourchette » a permis de mesurer tous les enjeux et les risques de cette filière alimentaire et la nécessité des normes et de leur respect. Tous les participants ont apprécié les interventions des membres de la filière laitière prise en exemple autour de la Méditerranée.

L’école centrale de Marseille a su convaincre et séduire les participants de REAMED avec les professeurs Pierrette Guichardon et Nelson Ibasseta  qui ont démontré la formidable opportunité de la miniaturisation des procédés. Les micro-mélangeurs et micro-réacteurs sont les usines dans la ville de demain. Fabriquer des produits de haute valeur ajoutée en petites et en grandes quantités redevient accessible  aves toutes les garanties en matière de risques et avec un coût énergétique faible.

Jean-Luc Parrain du CNRS nous a parlé de la recherche en Chimie verte et Fabrice Colin Directeur de Recherche à l’IRD nous a fait voyager en Nouvelle Calédonie. Ce territoire est un laboratoire à ciel ouvert et précurseur des avancées qui feront notre avenir en matière de biodiversité et d’environnement. De nombreuses pistes sont à explorer et à dupliquer, porteuses de développement économique raisonné et créatrices d’emploi.

Pierre Michiel de l’Ader Méditerranée et Sébastien Morel ont décortiqué, pour nous, la règlementation REACH et les fiches de sécurité des produits qui ont intéressé au plus haut point nos interlocuteurs qui ont souhaité poursuivre très rapidement ces échanges.

Le Moringa, arbre de vie, nous a fait rêver par les formidables propriétés qui lui sont prêtées et exposées avec conviction par Stéphanie Allard.

Enfin, la Cosmétique, présentée par le Professeur de Pharmacie Philippe Piccerelle,  nous a ouvert de nouvelles pistes  très prometteuses autour de la Méditerranée, rapidement reprises par Jean Claude Hubaud, Président de la toute nouvelle Plateforme Cosmétique provençale que l’on peut retrouver sur le site de l’Ader Méditerranée.

Nous allons bientôt faire un condensé de toutes les interventions, avec l’accord des intervenants, que l’on retrouvera sur notre site internet et qui pourra être distribué lors des répliques du forum que nous allons réaliser, notamment en Tunisie.

Merci à tous pour cet excellent forum, indispensable car la mission d’accompagnement des règlementations est cruciale pour nos entreprises.

Photos